Hjem/Tjenester

Droit à un interprète pour les services de santé

Toutes les personnes ayant une maîtrise limitée du norvégien ont droit à disposer d’un interprète lorsqu’elles reçoivent un service de santé. 

Description

Toutes les personnes ayant une maîtrise limitée du norvégien ont droit à disposer d’un interprète lorsqu’elles reçoivent un service de santé. La bonne qualité de la communication et des informations échangées entre le patient et les personnels de santé est essentielle pour un accès équitable à des services de santé de qualité. Les personnels de santé doivent parfois adapter les informations et la communication afin de procurer une assistance correcte. C’est votre droit d’être correctement informé sur votre état de santé et d’être soigné dans une langue que vous comprenez. La santé et la vie du patient sont en danger si celui-ci n’est pas en mesure de bien communiquer avec les personnels de santé. Il est de la responsabilité des personnels de santé d’évaluer si un interprète est nécessaire et de requérir l’intervention d’un interprète qualifié.

Groupes cibles

Les patients dont la maîtrise du norvégien est limitée, les locuteurs sames, les sourds et malentendants et les personnes aveugles et sourdes.

Prix du service

Le recours à un interprète fait partie intégrante du service de santé et il est gratuit pour les patients/usagers.

Partenaires

  • Direction nationale de la santé, départements santé des minorités et réadaptation
  • Direction de l’intégration et de la diversité (IMDi) - Portail des interprètes et Registre national des interprètes

Législation

Voir
la loi sur l’administration § 11e (interdiction de l’utilisation d’enfants en tant qu’interprète)

la loi sur les droits des usagers et des patients chapitre 3 Droit à l’assistance et à l’information.

Forvaltningsloven
Pasient- og brukerrettighetsloven

Conseil – comment demander l’exécution ou bénéficier de ce service

Téléphonez à la branche du service de santé avec laquelle vous avez rendez-vous (médecin traitant, centre médical, psychologue ou autres) et demandez-lui de prévoir un interprète. Expliquez précisément au service en question quelle langue vous parlez. Le service de santé a le devoir de faire appel à un interprète. On ne doit faire appel uniquement qu’à des interprètes qualifiés.

Possibilité de recours

Concernant l’interprète lui-même, certains comportements ne doivent pas être tolérés comme par exemple une traduction lacunaire ou erronée, le non-respect du secret professionnel, l’immixtion de l’interprète dans la conversation au nom d’une des parties impliquées, ou d’autres aspects relatifs à l’attitude de l’interprète durant son travail.

Le Registre national des interprètes ne peut pas garantir la qualité d’un travail d’interprétariat, mais un retour d’expérience de votre part, en tant qu’usager, est toujours le bienvenu. S’il vous semble qu’un interprète du Registre national n’exerce pas sa tâche en accord avec les préceptes pour une bonne pratique de l’interprétariat, vous pouvez le signaler au registre par courrier. Les signalements anonymes ne seront pas pris en considération.

Vous pouvez écrire au Nasjonalt tolkeregister, postboks 8059 Dep., 0031 Oslo, ntreg@tolkeportalen.no

Vous désirez vous plaindre parce qu’il n’a pas été fait appel à un interprète lors d’un service de santé, vous pouvez trouver l’instance d’appel concernée dans la brochure «Patients et interprètes».

Tjenesten oppdatert: 11.06.2018 18:28